Daniel Deusser remporte la finale de la Coupe du monde. Steve Guerdat 5e et Pius Schwizer 8e

Daniel Deusser et Cornet d'Amour Daniel Deusser et Cornet d'Amour

Avec son beau Cornet d’Amour, l’Allemand Daniel Deusser a triomphé dans la 36e finale de la Coupe du monde, parrainée par Longines. Ce lundi, à Lyon, l’Allemand a signé deux parcours sans-faute avec son fils de Cornet Obolensky de 11 ans, tout comme Ludger Beerbaum, 2e avec Chiara (et Chaman dans la chasse) et Scott Brash sur Ursula XII, 3e. Deusser totalisait deux points au compteur, quatre pour Beerbaum, qui a appris sa qualification au dernier moment, et cinq pour Brash. Le Britannique, n°1 mondial, a encore fait fort et avec son cheval n°2 seulement. A nouveau, il n’a pas déçu en championnat (or par équipe aux JO, or par équipe et bronze en individuel aux championnats d'Europe de Herning).

En chocolat, on retrouve le génial Marcus Ehning, aussi deux fois sans-faute aujourd’hui avec Cornado NRW et qui aurait mérité un podium. Il est avec Deusser le seul cavalier à n’avoir commis aucune faute sur l’ensemble de la compétition. Dommage !

Steve Guerdat sort du podium

Dommage aussi pour Steve Guerdat, en tête avant cet acte III, qui faisait une faute dans chaque manche avec Nino des Buissonnets et se retrouvait au 5e rang final (2e en 2012, 2e en 2013, 5e en 2014...rien qu'en finale Coupe du monde, c'est de la régularité!). Deux fautes aussi pour Pius Schwizer sur son jeune Toulago et le 8e rang final. Deux Suisses dans le top 10 dans un grand championnat, on peut vraiment compter sur deux ténors pour représenter nos couleurs.

Retrouvez les réactions et les analyses de nos deux Suisses dans le prochain Cavalier Romand et bien plus encore…

O.K. 


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand