Le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres a finalisé sa Stratégie « FSSE 2030 » Le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres a finalisé sa Stratégie « FSSE 2030 »

En avant toute : la stratégie « FSSE 2030 » est en place

Lors de sa réunion à huis clos des 14 et 15 juillet, le comité de la Fédération Suisse des Sports Equestres a finalisé sa Stratégie « FSSE 2030 ». Rester bloqué sur ses acquis n’est pas une option pour la fédération qui prouve, par ses décisions pragmatiques, que la FSSE, le vaisseau amiral de la filière équine, investit dans l’avenir.

Au cours des deux dernières années, les pierres angulaires stratégiques ont été posées. Pour ce faire, le comité a misé sur un processus participatif auquel toutes les personnes clés ont été associées, contribuant ainsi largement au développement de la stratégie. Les nombreux retours de la « journée de l’avenir », organisés fin juin 2021 sur le site de Bernexpo, tout comme les résultats de la consultation sur le projet de stratégie l’ont montré : tant stratégiquement qu’opérationnellement, la FSSE veut se positionner comme la fédération sportive la plus moderne de Suisse. En sa qualité de fédération faîtière des sports équestres suisses, la transformation en un centre de compétences largement axé autour du cheval doit être poursuivie de manière conséquente. La stratégie s’appuie sur une base solide au sein de laquelle les membres jouent un rôle central. Les structures actuelles seront développées ; la perméabilité, la focalisation et les structures professionnelles permettent de stabiliser les fondations. Des axes d’action concrets accompagnés de processus de planification et de pilotage ont été définis. 

 

Défense des intérêts et lobbying

L’un des objectifs déclarés de la FSSE consiste à renforcer sa position en tant que partenaire de confiance et d’experte, tant au sein de la filière équine qu’au niveau de la politique et auprès du grand public.  

Dans son rôle de représentante nationale des intérêts de toutes les personnes ayant des affinités avec le cheval, la FSSE veut s’engager au niveau politique dans le but d’influencer favorablement les conditions-cadres légales et réglementaires permettant la pratique du sport équestre et la détention des chevaux. Avec le projet « Cheval et société », toutes les personnes intéressées par le cheval contribuent de façon décisive à favoriser une cohabitation respectueuse entre le cheval et l’homme. 

La FSSE veut également exercer une influence accrue au sein des instances internationales comme la Fédération équestre internationale (FEI) ou la Fédération équestre européenne (EEF), et se positionner ainsi comme l’une des fédérations sportives les plus importantes aux yeux de Swiss Olympic.

 

Renforcer la démocratie au sein de la fédération. 

La relation entre la FSSE d’une part, et de ses membres à part entière et ses membres partiels d’autre part, doit à l’avenir être placée sous le signe de la proximité et des échanges. L’accent continuera à être mis sur des décisions prises démocratiquement et soutenues loyalement par toutes les associations membres, ce qui implique un dialogue égalitaire avec toutes les parties concernées. Ce n’est qu’ainsi que des décisions substantielles et novatrices pourront être prises et assumées pour l’ensemble de la filière équine et donc également pour le paysage associatif du sport équestre et de la FSSE.

Mais la FSSE souhaite également mieux connaître les souhaits et les besoins des pratiquants des sports équestres non organisés : c’est-à-dire tous ceux qui ne sont pas affiliés à une société ou à un club équestre. A cet effet, une vaste enquête, qui s’adresse aux personnes « non organisées », va être lancée. Elle servira à affiner encore davantage l’offre de prestations de services de la FSSE et de ses associations membres afin d’atteindre ensemble toutes les personnes qui s’intéressent au cheval.

 

Nouvelle structure de la fédération

Afin de répondre aux exigences actuelles et aux objectifs fixés, l'organisation et la répartition des tâches au sein du comité et du secrétariat seront adaptées et restructurées. Désormais, le comité endossera encore plus la fonction d’organe stratégique. Les profils d'exigences seront revus afin que le comité puisse suivre les priorités stratégiques et que ses membres soient en même temps à la disposition de la direction en tant que consultants. Cela signifie notamment que les portefeuilles au sein du comité seront supprimés, ce qui n'exclut pas que les membres du comité soient ponctuellement affectés à des projets spécifiques afin de les accompagner en tant que représentants du comité. L'adaptation correspondante du règlement d'organisation, valable à partir du 22 octobre 2022, a été adoptée et une proposition d'adaptation des statuts concernant l'organisation du comité a été élaborée à l'attention de l'assemblée des membres du 22 octobre 2022.

Pour pouvoir mettre en œuvre l’orientation stratégique et ses priorités, le secrétariat sera réorganisé pour être divisé en trois domaines spécialisés dirigés par la directrice Sandra Wiedmer. Le domaine « Services internes » (finances, RH, communication, informatique) sera toujours dirigé par la directrice, le domaine « Sport de compétition » restera entre les mains expérimentées d’Evelyne Niklaus, manager sportive de longue date. Un nouveau domaine « Formation et sport de masse », relevant de la direction, sera mis sur pied, et le poste de responsable à plein temps sera mise au concours ces prochains jours.

Le président de la FSSE, Damian Müller, relève qu’un vent nouveau souffle avec cette nouvelle stratégie. « Rester obstinément bloqué sur ses acquis n’a jamais été une option pour nous lors de ce processus. Nous sommes l’une des plus grandes fédérations sportives de Suisse et nous nous focalisons désormais de manière ciblée sur les domaines du sport de compétition ainsi que de la formation et du sport de masse. Le professionnalisme, la focalisation et la perméabilité font partie des facteurs de réussite de la nouvelle stratégie. Je suis convaincu que nous allons travailler ensemble pour réussir. Pour cela, on a besoin d’une équipe compétente – dans notre cas le comité, le secrétariat et les associations membres – sur laquelle on peut compter pour façonner l’avenir de manière proactive. Nous sommes pleins d’allant ! »

La directrice de la FSSE, Sandra Wiedmer, est, elle aussi, convaincue que la mise en œuvre de la stratégie est un facteur de succès important pour la FSSE : « Ce changement est également indispensable au sein du secrétariat pour nous permettre d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés en tant que centre de compétences, et je me réjouis d’entamer la phase intensive de mise en œuvre et de développement afin que nous puissions encore mieux atteindre ces objectifs. »

Le comité va maintenant continuer à affiner la stratégie « FSSE 2030 » pour la présenter ensuite lors de conférence des présidents du 7 septembre 2022 et de l’assemblée des membres du 22 octobre 2022. Comm. FSSE


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier