Européens de dressage: les Hollandais en or, les Suissesses 12es et loin de Rio. Demain, place au cross et au reining

Malgré une jolie reprise de Raffaelo va Bene, la Suisse manque nettement sa qualification olympique. Marcela Krinke Susmelj, 30e avec Molberg, montera de justesse samedi et elle garde quelque espoir individuel pour les JO.

Pas de surprise ce jeudi à Aix-la-Chapelle dans le verdict des Européens de dressage par équipe ou en tout cas pas pour ce qui est du trio de tête: Pays-Bas, 1ers, Grande-Bretagne, 2e, et Allemagne, 3e. Dans l’ordre ou le désordre, c’est bien le tiercé que tout le monde attendait, non? « On ne peut pas chaque fois gagner, on se réserve pour l’année prochaine, il y a les JO », a dit en riant Isabell Werth. Et tous les autres médaillés de plaisanter sur le sujet lors de la conférence de presse…
On a même osé plaisanter sur le retour de Totilas, le cheval de dressage le plus cher de la planète. Un journaliste de télé a demandé à Matthias-Alexander Rath s’il pensait pouvoir monter sa star samedi dans le Grand Prix Spécial. « Je déciderai vendredi, on verra bien si je le monte samedi! », a répondu le jeune homme, imperturbable. A cheval aussi, il a fait preuve de sang-froid (6e indiv.).

Mission quasi impossible
Sa compatriote Kristina Bröring-Sprehe partait la dernière et elle portait tous les espoirs d’un pays avec son beau Desperados. Sa mission était quasiment impossible. Il lui fallait un bon 84% (plus que Charlotte Dujardin!) pour donner l’or à l’Allemagne, un bon 83% (plus que les 83,029% de Charlotte là encore) pour assurer l’argent! Avec 79,743%, elle était à 5% du bonheur et les Allemands sont en bronze.
C’est le troisième titre continental en équipe pour les Hollandais, très homogènes avec MM. Gal, Minderhoud (un tandem dans la vie), van Silfhout et van der Meer. Charlotte Dujardin et Valegro ont encore épaté la galerie, malgré quelques fautes, et les Britanniques étaient satisfaits de l’argent.
Tenus à distance, les Espagnols, les Suédois et les Français, comblés, ont obtenu ce qui restait à partager: un sésame olympique. Cinq nations étaient à environ 1% de la France, serré tout ça!

La Suisse loin du compte!
En revanche, la Suisse a fini 12e et à 6,5% de la France, loin du compte. Il aurait fallu un petit miracle, tout au moins que trois des quatre dresseuses helvétiques en lice ici déroulent une reprise sans erreur, et avec du brio, pour que la Suisse se qualifie pour Rio. Geneviève Pfister, la nouvelle cheffe d’équipe, n’entend pas se décourager pour autant. « Ces cavalières manquent de compétition, de tels championnats leur donneront l’expérience nécessaire ».
Le seul espoir réaliste de voir un(e) Suisse(sse) l’été prochain à Rio s’appelle Marcela Krinke-Susmelj,  déjà 11e des Mondiaux 2010 et chaque fois notre meilleure représentante (mais aujourd’hui de très peu…) mais il faudra briller individuellement. Ce jeudi, la vétérinaire lucernoise, aussi crispée que son cheval, Smeyers Molberg, qui avait été arrêté un peu longtemps dans le couloir d’entrée par un steward, dira-t-elle, a fait des fautes et a dû se contenter du 30e rang. Elle se qualifie in extremis pour le GP Spécial de samedi (30e avec 69,943%). 

Raffaelo va bene, la bonne surprise
Cette place en demi-finale individuelle samedi aurait vraiment pu revenir à sa compatriote en lice ce jeudi. Pour son premier grand championnat, Anna-Mengia Aerne a déroulé une bien jolie reprise avec le bel étalon gris Raffaelo va Bene. Une seule transition ratée, entre le trot allongé et le passage, et près de 2% qui s’envolent: 69,443%, nettement mieux que ses coéquipières la veille en tout cas, mais juste pas assez pour se qualifier. « J’ai essayé de continuer à monter en-avant, de prendre des risques, mais j’aurais pu sortir un meilleur piaffer et je regrette ma pirouette à gauche », dira-t-elle encore. Son Raffaelo va bene (qui n’a qu’un oeil, mais reste toujours calme et concentré) nous a offert le meilleur moment suisse du dressage jusqu’ici. A Marcela de faire mieux, d’oser, samedi! 

Le cross cet après-midi. Et le reining
Ce vendredi, le plat de résistance, c’est le cross à suivre dès 14h à la TV, sur Equidia ou FEI-TV ou sur WDR ou sinon sur les sites internet du concours (clipmyhorse) ou de la TV allemande ( sport.de). Ingrid Klimke est en tête après le dressage et le saut avec Escada FRH et très bien placée avec Hale Bob, qui est dans l’équipe. L’Anglaise Holly Woodhead, Andrew Hoy, Michael Jung et cie la talonnent. 
Le reining commence le matin à 10h00, avec Gina Schumacher, la fille de Michael, double championne d’Europe junior cet été à Givrins, en ouvreuse. Et Anky van Grunsven en selle pour la Hollande. Une reconversion réussie?
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier