Finale des Nations à Barcelone : Les Allemands pour la dernière de Ludger

Marcus Ehning Marcus Ehning

La finale des Nations de Barcelone, réunissant les huit meilleures équipes après la première manche de jeudi (lire news), a tenu toutes ses promesses avec un final à suspens : il aura fallu un barrage pour départager les Britanniques et les Allemands.

Même si Di Lampard a lancé le couple champion olympique Nick Skelton et Big Star dans le ring, cela n’aura pas suffi face à la fougue de Marcus Ehning (photo) sur Prêt-à-Tout, qui s’imposait avec plus d’une seconde d’avance. L’Allemand offrait donc ainsi la victoire à son équipe et notamment à Ludger Beerbaum qui effectuait à Barcelone sa dernière apparition avec la Mannschaft (24 ans après avoir décroché la médaille d’or olympique à… Barcelone !). Emotion ! Et dire que Marcus Ehning était le seul de l’équipe à avoir commis une faute dans cette finale. Si, pour cette finale, Janne Frederike Meyer avait remplacé Daniel Deusser, sans-faute jeudi avec First Class, les cinq cavaliers sont montés tous ensemble sur le podium pour lever leur trophée.

Les Britanniques devaient donc se contenter de la deuxième place, mais les deux sans-faute de Nick Skelton et Big Star (qui du coup empoche une partie du bonus réservé aux double sans-faute de jeudi et samedi) ont enflammé le public. Quant à Scott Brash, il a encore une fois répondu présent en sortant un sans-faute décisif avec Ursula.

Grâce à un très beau sans-faute de Laura Kraut et Zeremonie, les Américaines s’emparaient du 3e rang avec un total de 4 pts, laissant les Suisses, les Irlandais et les Italiens derrière avec 5 pts. Contrairement aux Coupes des Nations traditionnelles, c’est l’addition des chronos qui départageaient les ex æquo. Du coup, les Suisses se retrouvent 6es, les Italiens 4es et les Irlandais 5es.

Romain Duguet avait magistralement lancé l’équipe, signant le premier sans-faute de l’épreuve avec Quorida de Treho. Il faillit être imité par Paul Estermann, qui n’était pénalisé que d’un point de temps dépassé avec Lord Pepsi. Ce qui est plutôt inhabituel, par contre, c’est le score de Steve Guerdat et Corbinian (8pts), effacé au sein de l’équipe de Suisse. Le Jurassien fautait à deux reprises, notamment sur le délicat vertical après la rivière et à l’entrée du double. Martin Fuchs, finisseur parfait jeudi, ne parvenait pas à rééditer son sans-faute et un pied dans la rivière de Clooney pénalisait le couple de 4 pts. Cela dit, aucune barre n’a tremblé pour le prodige zurichois.

Avec 16 pts, les vainqueurs de la finale de l’an passé, les Belges, prennent le 7e rang. Grande désillusion enfin pour les Hollandais, derniers avec 20 pts.

La petite finale réunissant les 10 moins bonnes équipes de jeudi, qui devait initialement se tenir vendredi, a été reportée à dimanche en fin de matinée (11h30) en raison de fortes intempéries. Puisque cette épreuve avait d’abord été tout bonnement annulée, certains cavaliers, à l’instar de Pénélope Leprévost, étaient déjà rentrés chez eux. C’est la ténacité des chefs d’équipe qui vaut à cette finale d’avoir finalement lieu.

O.G.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier