LONGINES FEI WORLD CUP JUMPING GOTHENBURG Bryan Balsiger - Twentytwo Des BichesSUI photo FEI Satu Pirinen Bryan Balsiger et Twentytwo des Biches ont pris la 2e place du GP de Göteborg ce dimanche. ©FEI Satu Pirinen

Göteborg : Bryan Balsiger, 2e derrière Gulliksen, se qualifie pour Las Vegas

Malgré la pression, le jeune Neuchâtelois obtient son ticket pour la finale Coupe du monde, aux côtés de Steve Guerdat, le tenant du titre, absent mais qui termine le circuit européen 2020 en tête, Pius Schwizer et Martin Fuchs.

Des parcours précis et élégants, un sang-froid à toute épreuve et une Twenty Two des Biches (13 ans) à son meilleur niveau, impressionnante à l’initial (17 efforts) et vendredi déjà (5e), Bryan Balsiger avait tout pour relever ce défi : obtenir un bon classement ce dimanche à Göteborg et se qualifier pour la finale Coupe du monde de Las Vegas. Avec une 2e place, c’est fait et largement fait !

Le jeune Neuchâtelois a terminé son barrage avec 7 dixièmes de retard sur le vétéran norvégien Geir Gulliksen, de 38 ans son aîné (!), et DLG Quatro, serrant moins ses tournants sur les nos 2 et 3 et sur le dernier vertical. Sans doute échaudé par sa mésaventure de Leipzig (refus à l’entrée du double, en tentant une option), Bryan a préféré assurer le double sans faute. Et tant son père et coach, Thomas, que Mélusine, sa groom, et Christiana Duguet, la propriétaire de sa fabuleuse jument, venue avec ses deux filles, semblaient ravis.

Dans le camp suisse, Janika Sprunger, 12e et privée du barrage pour une faute sur un vertical de King Edward, et Pius Schwizer, qui a abandonné après trois fautes de Viens-tu du Rouet (4e vendredi), étaient moins heureux. Schwizer avait, en revanche, gagné une 145 avec Cas et s’était classé 3e et 10e avec Chidame Z.

Pas de Suédois à Vegas !

Gulliksen et Bryan Balsiger étaient venus chercher des points pour la finale, mais tous deux étaient assurés de la qualification pour Las Vegas avant le barrage, car il n’y avait que cinq sans-faute. « Gagner ici à Göteborg, où je viens fidèlement depuis 28 ans, représente pour moi encore plus que la qualification pour la finale », dira Gulliksen, félicité par ses enfants, cavaliers internationaux aussi.

Plus rapide, mais avec une faute sur le vertical no3 placé dans le virage le plus délicat, Kevin Staut était 3e avec For Joy (son compatriote Julien Anquetin 7e), devant Olivier Philippaerts, 4e avec Legend of Love, et Rolf G. Bengtsson, 5e et seul Suédois du barrage. Et si 4 Suisses se qualifient pour Las Vegas, aucun Suédois n’a obtenu son ticket, Peder Fredricson faisant tomber le dernier, tout comme Henrik von Eckermann.

Le circuit pour Steve Guerdat

Absent dans cette arène qu’il aime tant et qui l’a vu triompher trois fois (deux finales et un GP), Steve Guerdat boucle tout de même le circuit européen de la Coupe du monde 2019-20 largement en tête (95) – et dire que comme tenant du titre il était automatiquement qualifié ! –, devant Pieter Devos (83), Daniel Deusser (73), Marcus Ehning (73) et Kevin Staut. Pius Schwizer termine le circuit 13e, Bryan Balsiger 15e et Martin Fuchs 17e (on va jusqu’au 19e, Kühner), il y aura donc bien quatre Helvètes à Vegas, mi-avril.

En dressage, la Danoise Cathrin Dufour a gagné la Kür avec Cassidy, devant les Allemands Werndl (Daily Mirror) et Wandres (Duke of Britain), qui ne sont pas encore sûr d’aller à Vegas. Réponse à den Bosch (Bois-le-Duc), mais là aucun Suisse ne sera de l’aventure.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier