Grand Prix de dressage à Göteborg : Anna-Mengia Aerne va bene, mais Charlotte Lenherr est bien triste….

Les deux premières Suissesses ont monté le GP ce mardi. Après le bon score d’Anna-Mengia Aerne, et malgré la regrettable élimination de Charlotte Lenherr, Antonella Joannou et Marcela Krinke-Susmelj pourraient propulser ce mercredi la Suisse dans le Top 8…

Anna-Mengia Aerne et Raffaelo v Bene Anna-Mengia Aerne et Raffaelo v Bene

Devant, rien de très nouveau, aux Européens de dressage 2017 de Göteborg, après la première moitié du Grand Prix, servant de classement par équipe, suivi par un public très clairsemé dans un si grand stade (1'000 personnes pour 20'000 places, environ). L’Allemagne reste l’Allemagne, quasiment « unschlagbar », avec un doublé ce mardi, Sönke Rothenberger et Isabell Werth à venir ce mercredi. Et les meilleurs sont devant.

On notera le retour de Helen Langehannberg, grande championne à l’époque de Damon Hill (avant de le voir partir entre les mains de la fille des éleveurs-propriétaires du cheval) et à nouveau compétitive avec le brillant, mais difficile étalon Damsey (74,986%). Malgré des fautes, la belle Helen s’est montrée à la hauteur. En tête après 32 concurrents ce mardi soir, devant sa compatriote Dorothee Schneider, 2e avec Showtime.

Les Pays-Bas, qui doivent se passer de Hans-Peter Minderhoud, et la Grande-Bretagne, sans sa reine Charlotte et qui doit concourir à trois suite à l’évincement du Don Carissimo de Gareth Hughes (le coach d’Antonella Joannou et de plusieurs Suisses), espèrent toujours garder leur place sur le podium, mais la Suède et le Danemark sont très motivés.On les voit brasser les cartes.

La Suisse peut viser plus haut, malgré l’adversité

La Suisse, qui n’aligne que des femmes, peut encore espérer un Top-8, elle qui était 12e seulement en 2015 à Aix-la-Chapelle. Mention bien pour Anna-Mengia Aerne et son beau gris Raffaelo va bene, qui auraient franchi la barrière fatidique des 70% sans une seconde pirouette au galop complètement ratée et notée à 4,3 (coefficient 2). Au terme d’une reprise harmonieuse et avec 68,671%, ils gardent de très bonnes chances de se qualifier pour le Grand Prix Spécial, vendredi.Ils sont 10es à mi-épreuve (sur 32).

La poisse pour Charlotte Lenherr et Darko of de Niro CH. La présidente du jury, l’Allemande Evi Eisenhardt, a sonné la Suissesse après deux minutes. La cavalière  continué, ne pensant pas avoir fait une erreur de programme, ni monter un cheval boiteux. C’était pour trace de sang ! Charlotte Lenherr a eu du mal à le croire et à le voir.

Elle nous a dit sa tristesse et Michael Klopfenstein, vétérinaire, nous a dit « qu’il s’agissait d’une irritation de la lèvre, sans saignement actif ». L'étalon a dû se pincer, même pas se mordre. Une protstation n’aurait servi à rien, mais ne va-t-on pas trop loin ? Antonella Joannou (en lice à 16h36 avec Dandy de la Roche CMF CH) et Marcela Krinke (en lice à 20h36 avec Smeyers Molberg) enchaîneront mercredi en fin d’après-midi (à suivre sur FEI-TV). Elles peuvent offrir un bau classement à la Suisse.

Et, en para-dressage, Nicole Geiger, en bronze lundi, peut rêver d’une seconde médaille dans le libre en musique, où seuls les 8 meilleurs de chaque Grade sont admis, d’où l’absence, bien regrettable, de Celine van Till, 11e lundi. Pour certains, la semaine est bien courte, pour d’autres nettement plus longue !

Alban Poudret

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier