Kent Farrington toujours no 1 mondial et Steve Guerdat en finale du Top 10 le 9 décembre à Genève

L’Américain Farrington a toujours une avance incroyable sur ses poursuivants. Et comme son compatriote Ward est forfait, Steve Guerdat, 11e, sera une fois de plus en finale à Genève. Martin Fuchs 2e réserviste.

Steve Guerdat,Top 10,Genève,Kent Farrington Steve Guerdat est le seul Suisse à avoir remporté la finale du Top 10 (2010 avec Jalisca Solier, photo) et il sera à nouveau en lice le 9 décembre à Palexpo

Septième mois consécutif que Kent Farrington est no 1 mondial et son avance est de 290 pts: de quoi finir l’année au chaud! Pas de changements autour de lui, avec MM. Ward, Staut et de Luca. En revanche, Maikel van der Vleuten, victorieux à Vérone, grimpe de la 10e à la 5e place de ces Longines Rankings! 
Suivent les deux héros des Européens Harrie Smolders, 6e (=) et Peder Fredricson, 7e (+1), le vainqueur de la finale du Top 10 Rolex IJRC Eric Lamaze, qui pourra défendre son bien à Palexpo, Scott Brash, 9e (-4), et Grégory Wathelet, 10e (-3). Et comme McLain Ward ne viendra pas en Europe - c’est confirmé par sa Fédération et par lui-même -, Steve Guerdat, 11e (+3), sera à nouveau de la finale du Top 10 le 9 décembre au soir à Genève.
La récompense d’une sacrée série!
Une juste récompense pour le Jurassien, qui a aligné un record de dix sans-faute en Coupe des Nations et gagné neuf Grands Prix, dont quatre en 5 étoiles, depuis six mois (fin avril). Et n’a surtout plus disputé une seule étape du Global Tour depuis: privilégier les CSIO et les championnats est pénalisant financièrement et même en points, mais n’est pas (encore) totalement rédhibitoire. A noter aussi que ses 2e et 3e rangs de Lyon ne sont pas pris en compte, le classement publié ce lundi après-midi s’arrêtant au 29 octobre (Vérone, etc.).
Pas d’Allemand en finale!
Derrière l’Espagnol Sergio Alvarez Moya, 12e (=), premier réserviste pour la finale de Genève, on trouve Martin Fuchs, 13e (-2), qui serait sans doute parvenu à la finale si Chaplin, blessé, avait pu épauler Clooney (il lui reste une mini chance en cas de défections, mais…). Daniel Deusser, 14e (-2), ne profite pas suffisamment de sa victoire à Oslo pour retrouver sa place dans le Top 10 et Christian Ahlmann est ex aequo avec lui (+1). Il n’y aura donc pour la première fois en 17 éditions aucun Allemand en finale du Top 10.
Simon Delestre, le héros du GP de Lyon, passe à côté de la finale. Il aurait probablement remplacé Grégory Wathelet si Lyon 2017 avait été pris en compte (et Lyon 2016 du coup effacé).
Alain Jufer et Beat Mändli à la hausse
Suivent du côté suisse, Romain Duguet, 45e (-6), Pius Schwizer, 65e (-4), Janika Sprunger, 69e (+1), Werner Muff, 70e (-2), et Nadja Peter Steiner, 86e (+29), qui profite de sa belle moisson marocaine. Mais cela ne fait que 7 Suisses dans le Top 100.
Paul Estermann est 112e (-5), Alain Jufer 171e (+117), un beau retour dû à son bon Maroc (après une chute dû à l’effacement de Calgary 2016), Jane Richard Philips 175e (-1), Edwin Smits, 177e (-12), Beat Mändli, 179e (+145), qui brille aux Etats-Unis, Niklaus Rutschi, 232e (+23) et Christina Liebherr, 292e (-2).
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier