L’équipe de Suisse est en tête après la chasse. Steve Guerdat 4e et trois Helvètes dans le Top 11

Départ idéal pour les cavaliers suisses de saut ce mercredi à Göteborg. Ils mènent le bal, devant les Français et les Suédois. La victoire pour Peder Fredricson et All in

Steve Guerdat et Bianca Steve Guerdat et Bianca

« Les trois gars se sont battus de façon incroyable, ils étaient volontaires, motivés, précis, c’est fantastique. Avoir Steve (Guerdat) 4e, Martin (Fuchs) 7e et Romain (Duguet) 11e si bien placés, c’est incroyable », résumait Andy Kistler, en chef d’équipe comblé, après la chasse courue ce matin à Göteborg un peu « à froid », devant des tribunes bien clairsemées.
Et Kistler d’ajouter : « Nadja (Peter Steiner) a aussi rempli son rôle, elle a été un peu prudente, mais elle courait au début et c’était un désavantage. Il y avait des ombres, le soleil était rasant, plusieurs cavaliers avaient raté leur tour et Nadja n’a donc pas osé prendre de risques. Sa faute lui coûte cher (56e place, à deux barres), mais elle a tout de même permis aux autres de jouer leur carte à fond ».

« Pas tous les mêmes conditions »

Steve Guerdat était heureux de sa 4e place et de la façon dont sa bondissante Bianca avait sauté. Le Jurassien a trouvé « le parcours de Louis Konickx intéressant, bien construit. Beaucoup de choses se sont passées, mais pas de mauvais choses. »
Son seul bémol concernait les horaires, il est vrai assez déconcertants et contre-productifs. « On doit sauter tôt le matin, puis tard le soir. Aujourd’hui, c’était injuste, car tout le monde n’avait pas les mêmes conditions, la lumière était différente ce matin, ce qui explique certaines erreurs. » Et d’ajouter « la route est longue, ce n’était que le début du chemin. »

Le parcours de Steve Guerdat

Cinq équipes dans la même faute

Reste que Steve Guerdat, 4e à moins d’un point du leader, le vice-champion olympique Peder Fredricson, époustouflant avec All in H&M, opéré de coliques cet hiver, mais fringant, Martin Fuchs, 7e à 2 pts et des poussières avec un Clooney génial, mais pas simple à piloter, sur le vertical no 10 après la rivière notamment, et Romain Duguet, 11e avec Twentytwo des Biches, ont encore tous de vraies chances en individuel – comme à la dernière finale de Coupe du monde -, même si l’essentiel c’est l’équipe, jusqu’à vendredi soir. 
La Suisse (5,15), la France (6,78), la Suède (7,21), l’Irlande (8,11) et la Surprenante Espagne, 5e (8,85) sont dans la même faute avant la manche de jeudi à 13h30 (à suivre sur rts.ch, avec les dix meilleures équipes en lice vers 15h45 seulement). A plus d’une barre, on trouve un groupe de trois assez hétéroclite : Autriche, Allemagne (Marcus Ehning est 2e avec un Prêt à Tout en grande forme, les jeunes sont un peu inexpérimentés) et Belgique. L’Italie, 9e, est déjà plus de deux fautes, la Hollande, tenante du titre, 12e, devra probablement céder sa couronne, mais le podium reste accessible. La Suisse n’était-elle pas 13e voici deux ans à Aix avant de grimper sur le podium ?
Alban Poudret

Martin Fuchs et Clooney Martin Fuchs et Clooney


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier