La France plus forte que tous à Barcelone

Aymeric de Ponnat et Armitages Boy Aymeric de Ponnat et Armitages Boy

La finale de la Coupe des Nations ce dimanche à Barcelone a été d’une très grande intensité, jusqu’à l’ultime cavalier de l’épreuve, le Brésilien Alvaro de Miranda Neto. Un sans-faute de sa part assurait la victoire aux Brésiliens, mais la moindre barre au sol offrait le triomphe aux Français. Lorsque l’obstacle n°8 est tombé à terre, le clan français a pu laisser exploser sa joie puisque l’équipe venait de remporter la première finale des Coupes des Nations… et les 500'000 euros du prize money. Un suspense intense, du beau sport et de beaux vainqueurs, tout était réuni ce dimanche 29 septembre à Barcelone pour faire de cette première édition de la finale des Coupes des Nations une réussite.
Même si les Suisses ne s'étaient pas qualifié pour cette finale, la victoire française a aussi été rendue possible grâce à un Suisse, le chef d’équipe Philippe Guerdat. Il a su motiver ses troupes et le sans-faute – le seul de l’équipe ! – sorti par Aymeric de Ponnat et son fabuleux Armitages Boy (PHOTO en haut) leur a donné des ailes. Equipe malheureuse à Herning, 4e, ils ont pris ici leur revanche et montré que l’an prochain, pour les Jeux Equestres Mondiaux à domicile, il faudra compter sur eux ! Les Français ont laissé le suspense jusqu’au bout, alors qu’ils auraient pu boucler l’affaire lors du tour de Pénélope Leprevost, 4e de son équipe à s’élancer. Un sans-faute de sa part et les Brésiliens n’auraient pas pu revenir au score. Mais c’était compter sans une faute de la Normande sur le premier obstacle, qui laissait le sort des Français entre les mains de « Doda ».
En plus d’une dotation exceptionnelle pour une épreuve par équipe – 1.5 millions d’euros –, une somme de 200’00 euros a été partagée entre les cavaliers réussissant le sans-faute vendredi et dimanche. Seul deux concurrents y sont parvenus : Eric Lamaze et Powerplay ainsi que Scott Brash avec Ursula XII.
2e place pour le Brésil, victorieux de la qualificative, mais qui commettait un point de trop, 9 contre 8 pour les Français. Notons au passage que les deux premières équipes ont un point en commun, cher à leur chefs d'équipe respectifs: l'esprit d'équipe. Pour sûr que cet élément a joué un rôle lors de cette finale. Un détail sur lequel nous reviendrons dans le prochaine numéro du Cavalier Romand.

La 3e place revenait aux Irlandais avec un total de 12 points, comme les Hollandais, mais le temps les départageait. Jeroen Dubbeldam et Utascha signaient pour leur part le 4e sans-faute de l’épreuve et remportait le trophée du meilleur cavalier.

Le matin, Werner Muff, seul Suisse au départ de la 145, signait un beau parcours sans faute et prenait le 9 rang avec Pollendr. L’épreuve est revenue à Maïkel van der Vleuten sur VDL Groep Eureka.

Retrouvez les images, le compte-rendu détaillé ainsi que les réactions des vainqueurs de ce week-end à Barcelone dans votre prochain Cavalier Romand.

Oriane Kleiner


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand