Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde©Nathalie Poudret

Mondiaux de Tryon : Steve Guerdat va à la chasse et prend la première place, les Suisses brillants. Voici leurs réactions, à chaud.

Avec Bianca, Steve Guerdat a fait un tour de rêve et il prend la tête. Martin Fuchs 5e, Janika Sprunger 16e (sur 124), les Suisses au top. L'équipe devance la Hollande, le Brésil et les USA.

Steve Guerdat et Bianca ont brillamment remporté la chasse, première phase de ces Mondiaux de saut d’obstacles. Partant en 123e et avant-dernière position, le génial Jurassien et sa fabuleuse fille de Balou du Rouet ont survolé les difficultés, y allant crescendo, comme s’il s’agissait d’un barrage intégré et que le cavalier voulait commencer par donner confiance à sa jument avant d’avaler les dernières difficultés à un grand train, mais sans jamais la mettre dans le rouge.

Superbe 2e place pour l’élégant Brésilien Pedro Veniss et Quabri de l’Ile, tout aussi coulants et qui n’ont pas donné l’impression de forcer non plus, 3e place pour l’étonnant Australien Rowan Willis et Blue Movie. Suivent Marcus Ehning, qui a bien failli partir avant la cloche, mais superbe avec Prêt-à-Tout, Martin Fuchs, épatant 5e avec un Clooney très chaud en début de tour (écouter sa réaction sur le facebook du Cavalier Romand)

Les Suisses sont idéalement placés, Janika Sprunger étant 16e avec Bacardi. Le résultat de Werner Muff, 70e avec deux barres, est biffé. L'équipe devance la Hollande, le Brésil, les USA et de mervilleux Australiens. Voici les réactions des quatre Helvètes après leur parcours.

Alban Poudret

Janika Sprunger, 16e, rayonnait de bonheur

« C’était une marque d’estime de la part de l’équipe, de m’avoir confié le rôle d’ouvreuse. Je suis d’habitude en no 2 ou 3 et ça me convient bien, mais j’étais contente. Ça m’a peut-être encore plus motivée à prendre mes responsabilités. J’ai osé faire 4 foulées, et non pas 5 comme la plupart, sur l’option de droite (no 7) après le second double. Bacardi a été fantastique, il n’avait encore pas fait un tel championnat, il est toujours avec moi, donne tout. Les autres sont plus rapides et j’espère qu’il y en aura un ou deux devant moi ce soir, ce serait bon pour l’équipe. Le parcours n’était pas très haut, ni très large, mais très long et avec quelques variantes possibles."

Werner Muff, 70e, était bien déçu :  

« Je n’ai rien pu faire contre la première faute, Daimler regardait le cameraman, je n’arrivais pas à lui faire voir l’oxer. La seconde faute est pour moi, j’ai mal abordé le dernier double, il était un peu plat sur le vertical de sortie. Je n’ai pas voulu rattraper un peu du temps perdu, je préférais suivre notre plan. Je regrette cette seconde erreur pour l’équipe, mais ça ne fait que commencer. »

Martin Fuchs, 5e, était ravi, mais aussi soulagé :

« J’étais très nerveux toute la journée, l’attente est trop longue ici, depuis des jours et aujourd’hui c’est interminable. Je suis allé me calmer, m’allonger, car mon cœur battait trop fort. Ensuite, après le tour de Werni (Muff), ça allait mieux, même s’il n’avait pas trop réussi, je me suis dit, à nous de jouer, Steve n’est jamais si fort que quand il y a de la pression et moi aussi je vais le faire. A l’échauffement, Clooney sautait très bien, je sentais que ça allait marcher. Je savais que je pouvais être dans le Top 3, Clooney est plus rapide, on a beaucoup entraîné cet aspect-là, et il a de l’expérience. Clooney est un cheval très spécial, il était aussi très nerveux à son entrée en piste et il a fait un drôle de saut sur l’oxer 3a, mais ensuite j’ai mis du rythme, on a trouvé la bonne cadence et on a très bien enchaîné les difficultés. Je suis super content et je pense que ce sera moins stressant les jours prochains, même si les parcours seront plus difficiles. »

Steve Guerdat, victorieux et comblé :

« C’était une très longue journée, mais elle se finit fort bien ! C’est bizarre de reconnaître le parcours à 8h et de monter 9h plus tard, mais enfin, on y est préparé, c’est comme ça dans un championnat et partir à la fin était aussi un avantage. J’en suis resté à mon plan, je savais que je pouvais gagner ou être dans les trois premiers, les chevaux les plus rapides du monde avaient fait une barre et comme Bianca est une jument très respectueuse, je ne voulais pas trop lui demander au début. On est allé crescendo et elle a sauté formidablement bien. Le parcours lui convenait bien, il y avait des distances « en-avant », pas de folie à faire pour gagner l’épreuve."

Propos recueillis par Alban Poudret

Martin Fuchs et Clooney Martin Fuchs et Clooney sont 2es de la Chasse (©Nathalie Poudret)

Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde (©Nathalie Poudret)

Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde Steve Guerdat et Bianca ont pris la tête des championnats du monde (©Nathalie Poudret)


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir la panier