NE PAS REUTILISER Oliver Oelrich endossera dès le 1er janvier la fonction d’entraîneur national de dressage. © Kiki Beelitz Oliver Oelrich endossera dès le 1er janvier la fonction d’entraîneur national de dressage. © Kiki Beelitz – FSSE

Oliver Oelrich est le nouvel entraîneur national suisse du dressage

Le directoire Dressage de la FSSE se réjouit d’avoir pu engager Oliver Oelrich comme entraîneur national de dressage pour la Suisse. Cet entraîneur allemand à succès de 48 ans endossera dès le 1er janvier 2021 la fonction d’entraîneur national de dressage aussi bien pour l’Elite et la catégorie M25 que pour toute la relève – dans ce contexte en collaboration avec la responsable des cadres/entraîneuse Heidi Bemelmans – dans le cadre d’une collaboration planifiée sur le long terme.

Après que le cavalier de dressage britannique Gareth Hughes ait remis cet automne son mandat de conseiller technique de dressage Elite, le directoire a analysé la situation dans ce domaine lors de plusieurs séances à huis clos et il a décidé de créer le poste d’entraîneur national de dressage pour toutes les tranches d’âge, des poneys jusqu’à l’élite, pour assurer un développement réussi de dressage en tant que sport de pointe sachant que dans le domaine de la relève, Heidi Bemelmans restera bien entendu à disposition pour des tâches définies en matière d’entraînement.

Après avoir évalué les unités d’entraînements précédentes avec les athlètes des cadres, le directoire est parvenu à engager son candidat privilégié, à savoir Oliver Oelrich, un cavalier et un entraîneur brillant.

Oliver Oelrich dirige depuis 2002 sa propre écurie de formation à Lengerich en Westphalie. L’Allemand a obtenu des succès sportifs lors des championnats allemands, des championnats du monde des jeunes chevaux de dressage, du célèbre « Burgpokal » de Nuremberg et de Grand Prix internationaux.

Ces succès en tant qu’entraîneur ne sont pas en reste. Durant ses 10 ans d’activité en tant qu’entraîneur fédéral honoraire du domaine de la relève allemande, les talents dont il s’est occupé ont gagné pas moins de 100 médailles lors de championnats internationaux. Et nombreux sont les jeunes qu’il a accompagnés et soutenus depuis leur période Juniors jusqu’à leur participation réussie à des Grand Prix.

Sa large expérience et ses succès dans les domaines les plus divers du sport de dressage international permettent à Oliver Oelrich de remplir de façon optimale les conditions du nouveau concept d’entraînement de la FSSE axé sur l’avenir. 

Le directoire Dressage est convaincu d’avoir trouvé, en la personne d’Oliver Oelrich, le candidat idéal pour cette tâche liée à d’importantes attentes, sachant cependant que tous les participants sont conscients que de telles nouveautés personnelles et structurelles ont besoin d’une édification constante et stable, raison pour laquelle la coopération est conçue pour les deux parties sur une base à long terme. 

Natascha Renfer, cheffe Sport de la discipline Dressage se déclare heureuse et

fière : « C’est un nouveau départ pour nous grâce à ce poste occupé par une personnalité reconnue du sport équestre et au nouveau concept. Il ne nous reste plus qu’à compléter les fonctions de responsables des cadres/chefs d’équipe. Pour le domaine de la relève, nous pouvons continuer à compter sur Heidi Bemelmans. Pour l’élite/M25, cette fonction est en ce moment assurée de façon intérimaire par Evelyne Niklaus. Le directoire va très prochainement mettre ce poste au concours ».

Tant le directoire Dressage et les responsables des cadres que les actifs se réjouissent de collaborer avec Oliver Oelrich et ils envisagent l’avenir du sport suisse de dressage avec optimisme.

Comm. FSSE


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier