Omaha: troisième Coupe du monde pour Isabell Werth, 12e place pour Marcela Krinke-Susmelj

L’Allemande a dominé cette finale, même si Laura Graves, 2e, s’était mise à y croire… Notre Suissesse 12e et un peu déçue.

Isabell Werth,Weihegold,Omaha,Marcela Krinke Susmelj Isabell Werth et Weihgold OLD encore une fois au top

C’est la cavalière la plus titrée et médaillée de l’histoire du dressage et elle a ajouté une troisième Coupe du monde à son palmarès et à ses nombreux titres olympiques, mondiaux et continentaux. Sa première Coupe du monde, Isabell Werth l’avait remportée il y a 25 ans tout juste, à l’âge de 22 ans et demi, en 1992, avec Fabienne, sa deuxième en 2007, avec Warum Nicht FRH, mais sans atteindre ses scores de cette nuit: 90,704%, à quelques poussières de son record absolu (70,720%), acquis avec Weihegold Old (12 ans) déjà, fin janvier à Amsterdam.
« Weihegold a été brillante, je voulais sortir mon meilleur test ici et ma jument voulait se battre aussi, elle a tout donné. J’ai pris beaucoup de risques et je suis très heureuse », dira Isabell Werth, très concentrée, voir tendue, en début de reprise, souriante dans la dernière ligne (déjà lors de la double pirouette au piaffer) et qui partagera ensuite sa bouteille de champagne avec la jeune Américaine Laura Graves, 2e avec Verdades (85,307%), et le talentueux Britannique Carl Hester, 3e avec Nip Tuck (83,757%). On retrouve donc le même trio de tête que dans le Grand Prix.
Laura Graves y croyait…
Devant son public, Laura Graves (29 ans) rêvait de victoire et après son excellente reprise avec Verdades (15 ans), elle s’était mise à y croire. Au point de faire un peu la moue au moment du verdict. Il y avait pourtant 5% d’écart avec la victoire. Idem pour l’Irlandaise Judy Reynolds, 4e avec Vancouver K (79, 571%) et morose alors qu’elle était pourtant à plus de 4% du podium… La Néerlandaise Madeleine Witte-Vries (79,046%), 5e, était, en revanche, déjà fière de devancer Edward Gal, 6e. 
… Marcela Krinke-Susmelj un peu moins
Un peu de déception aussi pour notre seule Suissesse, Marcela Krinke Susmelj, 12e (sur 14) avec Smeyers Molberg (74,146%). Le score n’était pas mauvais, mais sans des fautes aux changements de pied au temps, quelques transitions hésitantes et autres petites imprécisions, un Top 10 était peut-être possible (2% d’écart tout de même). « Ce ne fut pas ma meilleure reprise ». La Suissesse soulignait la grande sensibilité, voire irritabilité, de son cheval dans cette arène assez chaude.
A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier