Valkenswaard: la formule par équipe testée par Jan Tops. Christina Liebherr 3e

Bengtsson et Smolders se sont imposés. La Bulloise faisait elle équipe avec Deusser et un certain... Toulago. La formule n'est pas très convaincante, mais les ambitions sont là.

Valkenswaard,Christina Liebherr,FEI Christina Liebherr

Nouvelles installations 5 étoiles, avec des tribunes en dur, un palais pour les VIP et des tours futuristes pour les officiels, un éclairage flambant neuf, Jan Tops inaugurait vendredi soir en grandes pompes son complexe de Valkenswaard, totalement remodelé - seule la grande piste en herbe reste la même -. Et comme le Tribunal belge de la concurrence lui a récemment permis de gagner son premier procès avec la FEI concernant les épreuves par équipe (de sponsors et non pas de nations) qu’il entend imposer en 2016, il en profitait pour tester la formule. En attendant le résultat du recours de la FEI...
Disons-le tout de suite, si les conditions techniques, piste, parcours, éclairage, étaient impressionnantes, cette épreuve, elle, n’a pas vraiment convaincu. Les tandems en lice avaient été formés par tirage au sort, le jeu (en était-ce un?) était peu clair et mal mis en scène par le speaker - qui crachait surtout de la musique à fond la caisse, même après un tour à 12 pts - et le suspens fut quasiment inexistant, sauf lors de l’ultime parcours, lorsque Henk van de Pol (Spartacus TN) fit la faute sur l’avant-dernier, privant ainsi Edwina Tops-Alexander (sans faute avec son incroyable Heidi du Ruisseau Z) d’une victoire qui eût été... symbolique.
C’est un autre tête d’affiche du Global Tour, Rolf Göran Bengtsson, qui a fait parler sa classe avec Unita Ask et permis au tandem qu’il formait avec Harrie Smolders (Aiyetoro) de gagner, avec 1 pt de temps. On notera que ce sont là deux fidèles du Global qui ont gagné et deux absents des Européens la semaine prochaine à Aix, le premier parce qu’il le veut bien (il préfère monter le Global avec Casall Ask), le second parce qu’il a dû renoncer sur blessure de son Diamant de Sémilly Emerald.

Vous avez dit "jeu d’équipe"?
Pour résumer l’épreuve, dans laquelle Christina Liebherr était 3e avec LB Eagle Eye, en association avec Daniel Deusser montant un certain… Toulago, et Jane Richard Philips a abandonné (Steve Guerdat et Pius Schwizer n'étaient pas en lice), on n’avait pas le sentiment d’assister à une compétition par équipe. Un relais où le second concurrent aurait fait le chrono aurait mieux fait l’affaire. Un cavalier était rarement là pour suivre ou encourager l’autre, on ne sentait personne « derrière » une équipe et cela manquait de saveur.

Par ailleurs, certains montaient leur crack, d’autres leur 2e ou 3e cheval. Des stars cavaliers étaient au paddock tandis que des invités et autres pay-cards étaient en lice, mais ça on y est habitué, depuis le temps… La formule classique avec barrage de l’après-midi avait finalement été plus palpitante et claire pour le public. Scott Brash y avait fait une nouvelle démonstration, cette fois avec le 9 ans Hello Forever, pour battre d’un souffle Pénélope Leprévost sur Nice Stephanie.

Un sacré bras de fer
Jan Tops a pourtant d’immenses ambitions pour l’an prochain. 15 équipes de 4 (5 avec un jeune réserviste, de moins de 25 ans) cavaliersdoivent se déclarer d’ici au 15 janvier. Jan Tops assure qu’il en a déjà six d’assurées. Il y aura des périodes de transfert, comme en foot. Les équipes devront payer des royalties - ou apporter leur sponsor ?-, mais seront payées en retour: 200’000 Euros par épreuve 4,5 millions d’Euros pour le classement final, 7,5 millions au total pour cette compétition. Business, business. Dans son communiqué, le GCT veut montrer sa puissance, utilisant les termes de « governing body », de « create a competitive marketplace », de « team business », « de yellow cards ».
La FEI n’entend pas se laisser faire et a fait recours auprès de la Cour d’Appel de Bruxelles. « La FEI entend s’opposer à ce projet par tous les moyens légaux », on aura le temps d’en reparler. D’ici là, place à la 12e manche du Longines Global Champions Tour, cet après-midi dès 16h15 (à suivre sur Equidia, le début aussi sur le site du concours et la fin sur Eurosport, le soir). Un peu de sport au milieu de tout ce business, ça fera du bien!
Alban Poudret


Dans la même catégorie

Les tournées se poursuivent

Les tournées se poursuivent

17 février 2021    Saut

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

14 février 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier