Si le Suédois Persson domine la maniabilité, le Suisse, 10e, prend une honorable 6e place au général

Pour la quatrième fois consécutive à Aix (comme à Genève!), Boyd Exell est le maître des meneurs! L'Australien a aisément remporté le classement général, même s'il n'était que 8e (avec deux boules aux obstacles) de la maniabilité, gagnée par le Suédois Fredrik Persson, devant l'Allemand Christoph Sandmann, seul autre barragiste. "Je savoure cette 4e victoire, mais je ne me prends pas pour une légende que sont Michael Freund ou Ijsbrand Chardon (11 victoires globales ici!). 

Le Bernois Werner Ulrich a pris le 10e rang, à cause d'une boule et de 3,82 pts de temps dépassé. Il a tout de même pris le 6e rang final, ne perdant qu'une case. "C'est un peu rageant, car j'aurais pris la 3e place du marathon sans ma faute dans la phase de pas!", précisera Ulrich. Daniel Würgler, 14e, n'a pas démérité, tandis que Toni Stofer était 21e (sur 23 au départ et 22 à l'arrivée, l'Australien Gavin Robson étant éliminé!). 

Par équipe, sucès des Pays-Bas (Chardon, de Ronde et Timmerman), devant l'Allemagne et la Suisse, bonne 3e (sur 7). "Ce n'est pas souvent que l'on termine ici sur le podium, c'est bien!", souligne Werner Ulrich, qui compte aligner les mêmes chevaux aux Championnats du monde de Riesenbeck. Deux des trois autres Suisses seront sélectionnés sur la base d'Aix et de Beekbergen. 

A. P.

 

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand