La Suisse gagne la Coupe des Nations de Rabat La Suisse gagne la Coupe des Nations de Rabat

CSIO de Rabat : la Suisse, épatante malgré son inexpérience, garde « sa » Coupe des Nations, malgré le panache des Français et des Belges

Emmenée par Yannick Jorand et Pius Schwizer, auteurs de deux des cinq doubles sans faute du jour, les Helvètes ont remporté cette Coupe 4* de haute qualité. Pour Pauline Zoller et Elian Baumann, c’était pourtant la première !

Un peu de pluie et de froid (après une série de grand beau) ce dimanche sur le magnifique domaine du CSIO de Rabat, mais beaucoup de soleil dans le cœur des Suisses et de leurs sympathiques fans, comblés par leur victoire dans la Coupe des Nations 4* du Maroc – comme vous pouvez le voir sur notre video publiée sur facebook -.

On pensait qu’il serait difficile de garder cette Coupe, gagnée de haute lutte l’an passé, car la France et la Belgique alignaient des quatuors plus confirmés. Pauline Zoller (4 + 12 avec Barbarella) et Elian Baumann (4 + 0 avec Campari Z) ne disputaient-ils pas leur toute première Coupe ? Le second avait vu débarquer 15 amis par surprise, comme nous vous le raconterons dans Le Cavalier Romand, où nous consacrerons 4 ou 5 pages à tout ça. Et Yannick Jorand (0 + 0 avec Cipetto 2), ne montait-il pas sa deuxième Coupe, après une expérience difficile à Calgary ?

Portés par la confiance d'Andy Kistler et les bons conseils de Daniel Etter notamment, cela ne les a pas empêchés de remplir leur mission et le Genevois, qui était ouvreur, a même sorti le grand jeu en signant deux manches parfaites, sans la moindre fébrilité, avec son bon holsteiner bai de 10 ans, 5e du GP de Verbier. A noter qu’une surprime de 3'000 euros pour un double sans-faute était ajoutée aux gains (6'100 euros pour les vainqueurs). Pius Schwizer (0 + 0 avec Balou Rubin R) a parachevé l’œuvre en tournant sans faute aussi, malgré la pression.

Un concours au charme fou

Il fallait ça pour éviter un barrage face aux Français de Philippe Guerdat (Pierre-Alain Mortier, double sans-faute, Emeric George, Nicolas Deseuze et Olivier Perreau), 2es ex æquo avec les Belges de Peter Weinberg, emmenés par Jérôme Guéry. L’Italie 4e malgré l’élimination (encore !) d’Emanuele Gaudiano, la Grande-Bretagne 5e, le Maroc 6e (sans Abdelkebir Ouaddar, 1er du GP 1* avec Brooklyn de Hus), l’Arabie Saoudite 7e et les Pays-Bas 8es (à trois, moins un…).

Yannick Jorand avait déjà bien commencé la journée en étant 5e d’une 145 cm avec barrage comptant pour les rankings avec Dominka, double sans-faute. Victoire de la Norvégienne Cecilie Hatteland (Alex), devant les Transalpins Turchetto et Arioldi. Dans Le Cavalier, on vous parlera surtout de l’originalité et de la classe de ce CSIO d’un autre temps : du vrai sport dans une atmosphère et un cadre de rêve.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier