Estermann Paul Estermann et Castlefield Eclipse

Castlefield Eclipse part en Belgique, se consacrer à sa descendance

La merveilleuse jument d’Arturo Fasana, si souvent sans faute pour la Suisse avec Paul Estermann, ne sautera plus. Le but : des poulains d’Emerald et de Curtis Sitte. Voici les mots de son propriétaire.

Paul Estermann, Castlefield Eclipse, retraite, propriétaire, Arturo Fasana, Paul Estermann et Castlefield Eclipse aux Européens d'Aix 2015, félicités par Andy Kistler et Arturo Fasana après leurs brillantes performances

Principale artisane de la médaille de bronze de l’équipe de Suisse aux Européens d’Aix-la-Chapelle 2015, 4e par équipe aux JO de Londres après avoir signé six sans-faute - ou trois double sans-faute, si vous préférez - en Coupe des Nations (le septième, ce sera aux JO!), gagnante du Grand Prix de Suisse à St-Gall en 2014, Castlefield Eclipse, « Milly » pour les intimes, va s’éclipser sur la pointe des pieds, après une belle et longue carrière, suivie d’une relative pause d’un an (derniers beaux classements à La Baule, en mai dernier).

Cette généreuse jument irlandaise de 16 ans (par Obos Quality, un Quick Star, et par Furisto) s’en va en Belgique, assurer une descendance – et de nouvelles joies – à son propriétaire tessino-genevois, qui avait souvent refusé de très grosses offres pour vivre cette grande aventure. Et nous a confié les mots suivants, empreints d’émotion:

« J’ai pris, en accord avec Paul, la décision de retirer Eclipse du sport de haut niveau.

Depuis maintenant une année environ, ma « MILLY » avait, elle, déjà décidé qu’elle ne voulait plus de ça, on a essayé de trouver une explication rationnelle, mais la seule explication c’est qu’elle en avait décidé ainsi.

 La même force mentale qui lui avait permis de magnifiques performances aux JO de Londres, en Coupe des Nations, la victoire dans le Grand Prix de Saint Gall, la médaille aux Européens d’Aix-la-Chapelle, est celle qui lui a fait décider que le moment était venu d’arrêter.

Je remercie du fond du cœur toutes celles et tous ceux qui, tout au long de ces années, ont vibré avec moi et Paul pour cette jument et surtout ma famille pour le soutien sans faille toujours démontré, ainsi que ma fille Céline de m’avoir transmis la passion pour ce magnifique sport.

 Mais la vie continue et MILLY va débuter une nouvelle carrière de poulinière chez Axel Verlooy, qui me l’a demandée. J’en resterai le propriétaire. Elle sera inséminée par Emerald et par Curtis Sitte.

 J’aimerais remercier Paul Estermann d’avoir cru en cette jument et de l’avoir emmenée avec patience et abnégation jusqu’au plus haut niveau. »

Arturo Fasana aurait pu conclure en ajoutant : «  Et si MILLY nous fait un crack… » Le mécène tessinois de Genève continue à confier des chevaux à plusieurs cavaliers, dont Paul Estermann.

Alban Poudret

PS : Depuis hier, Paul Estermann est le… 1er réserviste pour la finale Coupe du monde de Paris, suite au retrait d’Alberto Zorzi, annoncé par PferdeWoche. Malgré le forfait de Beat Mändli, il y aura donc peut-être un deuxième Suisse pour monter aux côtés de Steve Guerdat à Paris. Ces derniers jours, Christian Ahlmann, Edwina Tops-Alexander, Alberto Zorzi et des extra-continentaux ont renoncé à la finale. 


Sur le même sujet

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand