Pius Schwizer et Balou Rubin R Pius Schwizer et Balou Rubin R ont mis tout le monde d'accord hier après-midi à Crans-Montana.

Crans-Montana : Pius Schwizer, grand favori du Grand Prix ?

Un parcours relevé et des barragistes de grande classe n’auront pas suffi à inquiéter Pius Schwizer. Hier après-midi dans le Prix Crans-Ambassador comptant pour les Longines Rankings (classement mondial), c’est un stratosphérique Balou Rubin qui l’a mené à la victoire.

Triplé helvétique

On sait bien que Pius Schwizer est l’un des cavaliers les plus rapides du circuit. Mais de là à imaginer un tel scénario… Trois secondes ! Oui, le Soleurois boucle son barrage en trois secondes de moins que le plus rapide de ses poursuivants. D’ailleurs, alors que les bourrasques de vent agitent tentes et arbustes et que les derniers barragistes s’élancent sur le barrage fluide tracé par Rolf Lüdi, bon nombre d’amis et de concurrents viennent déjà féliciter un Pius Schwizer plutôt confiant. «Balou Rubin sait couper, sourit-il. Les parcours comprenant des options courtes lui conviennent parfaitement.» explique le Soleurois. Il scrute néanmoins avec attention les derniers parcours, et notamment celui de la locale de l’étape: Aurelia Loser, en selle sur Samira, signe un barrage impeccable en 38’87 secondes et termine ainsi au deuxième rang du Prix Crans-Ambassador, sous les acclamations d’un public venu en nombre en ce samedi après-midi. Marc Röthlisberger, en selle sur Cavaluna, complète ce podium 100% Suisse.

Jamais deux sans trois?

Si le passage en 4* de ce Jumping Longines Crans-Montana semble sourire à Pius Schwizer (deux victoires dans les trois épreuves comptant pour les rankings ce weekend), il aura de nombreux redoutables concurrents. Andy Kistler, chef d’équipe suisse saut élite, nous a rapporté ses impressions d’experts vendredi soir. «Dans les étrangers qualifiés, je pense qu’il faudra surveiller de près Nicolas Deseuzes (FRA), qui sait être très rapide. Le Britannique Robert Smith va également faire parler son expérience. Et je ne le connais pas très bien, mais le Belge Christophe Vanderhasselt m’a fait très bonne impression.» explique notre chef d’équipe.

Les autres Suisses en outsiders

Ce qui fait également le bonheur d’Andy Kistler, c’est la qualification de treize Helvètes pour ce Grand Prix. Outre les cavaliers régionaux qui auront bien évidemment leur carte à jouer, les piliers de l’équipe élite sont également au rendez-vous. Pour Andy, certains sont particulièrement en forme, et pourront être redoutables: «Pius est pratiquement imbattable à la vitesse. S’il est sans faute, il devrait gagner. Romain Duguet, avec son excellent Calder, ou Edwin Smits et Dandiego sont deux paires qui peuvent faire des étincelles également. Mais c’est sans oublier Elian Baumann et Campari Z, très en forme après leur victoire vendredi, Aurelia Loser qui est à la maison à Crans-Montana, ou encore Barbara Schieper et Simone Wettstein.» Bref, si même notre réputé chef d’équipe ne peut pas désigner formellement un favori, c’est dire le niveau qui sera présenté en ce dimanche après-midi. Pour l’inauguration de sa quatrième étoile, le Grand Prix Longines du Jumping de Crans-Montana annonce du grand spectacle et une bataille acharnée des 40 participants ! Comm. 

A suivre aujourd'hui, dès 14h. Livestreaming ici


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier