Dressage : Les Allemands triomphent à Tryon Dressage : Les Allemands triomphent à Tryon. A gauche les Américains, à droite les Britanniques.©Nathalie Poudret

Dressage aux JEM de Tryon : l’Allemagne triomphe, la Suisse, 13e, déchante

L’or pour les Allemands, haut-dessus du lot, l’argent pour les Américains, le bronze pour les Britanniques, un souffle devant les Suédois. Déception pour les Suisses, 13es, malgré l’honorable reprise d’Antonella Joannou, 37e. Plus de Suissesse dans le Spécial ni la Kür, hélas.

L’Allemagne a encore triomphé en dressur et la Mannschaft était encore et toujours emmenée par Isabell Werth, si heureuse et émue de l’emporter avec sa Bella Rose, clairement la meilleure de ce Grand Prix, avec 84,814%. En or, comme si souvent et lors des derniers Mondiaux, à Caen, voici quatre ans ! Mais c’est là que Bella Rose, forfait pour le Grand Prix Spécial du lendemain, avait connu des ennuis de santé, oubliés en juin de cette année seulement, hormis une parenthèse victorieuse à Stuttgart (novembre 2014). Délicate, la star !

Sönke Rothenberger a aussi apporté sa pierre avec Cosmo, 3e et qui a dépassé les 81%. « C’est d’autant plus remarquable qu’il y a cinq semaines, Cosmo avait eu cinq jours de fièvre à cause d’une infection et il n’a pas eu beaucoup de temps pour s’entraîner », a dit le jeune Allemand (24 ans). Jessica von Bredow-Werndl, brillante avec TSF Dalera BB (11 ans) et Dorothee Schneider (Sammy Davis Jr) complétaient l’équipe victorieuse. 

Laura Graves se positionne pour l'individuel

Tirés par Laura Graves, 2e avec Verdades (81,830%), les Américains ont clairement mérité l’argent. Et Laura dit viser des médailles individuelles. Les Britanniques ont eu beaucoup de chance de souffler le bronze aux Suédois, 4es : 229,628% contre 229,456%, à quoi, ça tient parfois un podium !

Suédois, Hollandais, 5es, et Espagnols, 6es, se consoleront avec leur qualification olympique… Les Danois manquent celle-ci, leurs leaders, Cathrine Dufour et Cassidy, leur ayant cruellement manqué. Les Suisses, modestes 13es, sont très loin de tout ça.

Ce matin, le camp suisse était satisfait d’être remonté de la 11e place (mercredi) à la 8e après la jolie reprise d’Antonella Joanou. « On bâtit pour le futur, c’est très positif pour la suite », répétait à l’envi la cheffe d’équipe, Geneviève Pfister. Il fallut hélas déchanter cet après-midi, la toute jeune Estelle Wettstein (21 ans et demi) n’ayant pu compter cette fois-ci sur la coopération de sa brillante, mais délicate West Side Story.

Du coup, le bilan est rude pour la Suisse, 13e, devant les seuls Japon et Brésil ! Il y a certes du potentiel, Antonella Joannou, 37e et meilleure du quatuor (il lui a manqué un sans-faute pour être dans le Spécial), et Birgit Wientzek Pläge ont rempli leur contrat, Estelle Wettstein a un brillant avenir devant elle, mais le résultat purement comptable est décevant, ce d’autant qu’aucune Suissesse ne sera en lice demain vendredi dans le GP Spécial, le premier des… deux (!) championnats individuels. Et il n'y aura que trois places aux Européens 2019 à prendre pour les JO. 

Alban Poudret


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand