Lorenzo de Luca Lorenzo de Luca et Halifax, vainqueurs du Grand Prix de Rome

Rome : Lorenzo de Luca remporte le Grand Prix Rolex et comble le public

Le jeune et brillant Italien de 31 ans Lorenzo de Luca s’adjuge le Grand Prix Rolex de Rome avec Halifax: l’Italie est en pleine euphorie ! Bertram Allen, 2e avec Hector, l’aura fait trembler … Les Suisses déçus, mais Niklaus Rutschi 1er de la 145

Le CSIO de Rome est en plein renouveau et l’Italie équestre aussi. 24 ans qu’un Italien n’avait plus remporté le Grand Prix Rolex de Rome! Et 42 ans que les Transalpins n’avaient plus réussi le doublé Coupe – GP sur leur sublime Place de Sienne. Cette année-là, Piero d’Inzeo avait remporté son 7e et ultime Gran Premio di Roma.
L’avenir, c’est Lorenzo de Luca, jeune cavalier du Sud parti s’exiler en Belgique. Et qui a trouvé en Stefan Conter un pourvoyeur en cracks. Comme Halifax vh Kluizebos, BWP de 11 ans (par Heartbreaker et par Fétiche du Pas).

Bertram Allen tout près

Dernier à s’élancer, Bertram Allen aurait aussi pu triompher et il était dans les temps de Lorenzo de Luca avant la dernière ligne de deux verticaux, ou il n’osa pas trop demander à son bon gris Hector van d’Abidjhoeve, victorieux du GP de St-Gall le printemps passé. 
3e, Edwina Tops-Alexander préféra assurer et miser sur la puissance de Inca Boy vt Vianahof, décidément très (trop ?) respectueux. On n’a pas vu l’Australienne à la conférence de presse et son demi tour d’honneur fut bref….
A l’inverse, McLain Ward n’avait plus rien à perdre après sa faute du premier tour et il osa tout avec sa sublime HH Azur, finissant avec deux secondes de moins que le vainqueur, mais 4 pts : 4e ! Mais quel brio !
Suivaient le Néerlandais Leo van Asten, 5e avec VDL Groep Beauty, et les Suédois Henrik von Eckermann, 6e avec Newton Abbot, et Douglas Lindelöw, 7e avec Zacramento. Ou encore le jeune espoir de la YR Academy Michael G. Duffy, tous avec 4 pts. Ils auraient pu se classer 3e, mais les risques ne payent pas toujours !

Beaucoup de favoris écartés

Janika Sprunger, 14e avec le brillant Bacardi VDL, était hélas la première non-qualifiée pour ce Tour des vainqueurs et elle était bien déçue, tout comme ses coéquipiers Steve Guerdat, 17e avec Bianca en voulant jouer le chrono après sa faute dans le double, et Arthur da Silva, 18e avec Inonstop. Et beaucoup d’autres favoris, tous piégés par le premier tour assez difficile. Beaucoup sont sortis avec 8 pts (Laura Kraut, Beezie Madden, Eric Lamaze, etc.) ou plus (16 pts pour Smolders, abandon pour Brash, Zorzi, Dubbeldam, etc.). La chaleur, assez lourde, a pesé sur certains chevaux.

Une victoire pour Niklaus Rutschi

12 pts pour Niklaus Rutschi, piégé par les nos 4, 5b et 12 avec Cardano CH, et donc déçu aussi. Mais ravi de la victoire de Carassina CH (9 ans), victorieuse le matin de la Progressive, une 145 cm comptant pour les rankings. La Néo-Zélandaise Samantha McIntosh était 2e, Cassio Rivetti 3e.
De l’avis de tous, vainqueurs ou battus, ce Rome 2018 fut selon l’avis des cavaliers un grand cru ! Interviews et album de photos dans le CR de juillet, juin étant déjà imprimé !
Alban Poudret

La victoire de Lorenzo de Luca en image


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier