Endurance,sanction lourrde Encore un drame en endurance, mais une sanction lourde

Sanction record : 20 ans de suspension en endurance !

La FEI a infligé une suspension de vingt ans et 15'000 fr. d’amende au Cheikh émirati Abdul Aziz Bin Faisal Al Qasimi, dont le cheval était dopé avec une substance bloquant les fonctions nerveuses…

Lors d’un CEI 1* ( ! ) disputé le 15 octobre 2016 à Fontainebleau, le cheval Castlebar Contraband, monté par le Cheikh des Emirats arabes unis Abdul Aziz Bin Faisal Al Qasimi, avait dû être euthanasié à cause d’une fracture ouverte au canon de l’antérieur droit survenue durant l’épreuve. Des échantillons de sang ont révélé la présence de Xylazine, une substance ( sédatif, analgésique et relaxant musculaire) formellement interdite en compétition. Le corps excrète facilement et rapidement ce produit qui sert à baisser la fréquence cardiaque. Et il n’y a aucune excuse thérapeutique possible. 
Le Tribunal de la Fédération équestre internationale (FEI) a rendu son verdict le 3 juin dernier. Il a suivi l’explication de la vétérinaire ayant pratiqué l’euthanasie, qui affirmait, contre l’avis des avocats du cavaliers, que la Xylazine n’avait pas été utilisée pour l’euthanasie. 
Cette substance bloque le système nerveux, suprimant toute sensibilité à la douleur, a expliqué le directeur vétérinaire de la (FEI), Göran Åkerström, lors de l’audience, rappelant que ces méthodes pouvaient mener à des fractures de fatigue (ou de stress) car le cheval ne présente aucun signe de douleur (boiterie) suite à de telles injections. 

Désensibilisation fatale
Le rapport post mortem a aussi montré de multiples lésions et des injections récentes à cet endroit-là, ce qui prouve que le cheval avait été désensibilisé lors d’entraînements et avant et pendant la compétition. Cette désensibilisation, ainsi que l'arthrose osseuse de l'articulation du boulet avant droit, a provoqué ces blessures fatales. 
« De ce fait, le Tribunal de la FEI a statué que l'athlète avait commis des abus sur les chevaux et que les règles de contrôle de la médication (ECM) pour les chevaux avaient été violées, et a imposé les sanctions les plus sévères de l'histoire de la FEI. L'athlète a été suspendu pour 20 ans au total - 18 ans pour abus de cheval et 2 ans pour violation des règles de médication. La suspension a commencé à compter de la date de la décision, le 3 juin 2020, et se poursuivra jusqu'au 27 mai 2040. Les résultats de l'athlète et du cheval de l'épreuve ont été disqualifiés. L'athlète a également été condamné à une amende de 17’500 fr. – 10’000 pour les mauvais traitements infligés aux chevaux et 7’000 pour la violation des règles de médication - et a été condamné à payer 15’000 fr. pour les frais de procédure », précise le communiqué publié ce lundi 8 juin par la FEI. 
« C’est un grand résultat dans la lutte pour le bien-être du cheval et celle contre le dopage dans les sports équestres, nous sommes heureux de voir une sanction aussi sévère prononcée par le Tribunal de la FEI. Et c’est un sérieux avertissement que les cas de maltraitance des chevaux ne seront pas tolérés », a déclaré le directeur juridique de la FEI Mikael Rentsch. 
« C’est un cas tragique de perte de vie à cause de la désensibilisation nerveuse. Même si nous craignons que cela dure depuis un certain temps, ce cas est la première preuve solide que nous avons de désensibilisation nerveuse et de micro-dosage », a commenté le Docteur Göran Åkerström, directeur vétérinaire de la FEI. « Cela a dû entraîner un changement dans nos procédures post mortem afin qu’elles soient plus médico-légales, cela nous permet également d’axer sur la recherche et le développement du système de contrôle d’hyposensibilité, désormais en place ». Les parties avaient 21 jours, à partir du 3 juin, pour faire appel et saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS), dont le siège est à Lausanne.

Autre nouvelle du jour, les championnats du monde 2020 prévus le 5 septembre prochain à Pise, devraient pouvoir se dérouler normalement.
A. P. et comm. FEI

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier