Signy/Nyon: Jérôme Voutaz en démonstration. Kay Richiger et Eric Renaud s’imposent aussi

Le fin Valaisan a encore fait merveille avec ses juments FM, battant Werner Ulrich et Cyril Maret, organisateur fatigué mais comblé

Jérôme Voutaz à l'interview à Signy Jérôme Voutaz à l'interview à Signy

Grand succès pour le concours national d’attelage de Signy/Nyon, car si certains meneurs alémaniques avaient boudé, les champions étaient là, comme le soleil, la bonne humeur et le public, particulièrement nombreux samedi pour le marathon.

Victorieux à Berne déjà face à l’ex-champion du monde Werner Ulrich, le Valaisan Jérôme Voutaz a confirmé en s’imposant ce week-end à Signy. Après un marathon ultra-rapide (30 secondes d’avance sur les 6 obstacles) et une vraie démonstration d’harmonie et de fluidité, ses juments franches-montagnes ont encore dominé la maniabilité: deux boules, dans le temps, contre deux et du temps (8 pts au total), au « Maître » Ulrich. Werner Ulrich était donc clairement 2e (il testait un 7 ans, qu’il avait changé de place, mais ne pensait pas perdre autant de temps). Cyril Maret, organisateur comblé (et épuisé!) était 3e (malgré un problème de gourmette et un blocage à l’obstacle 3 au marathon), Felix Affrini 4e. A 2 chevaux, Kay Richiger a gagné le classement général, même si elle a laissé la maniabilité à François Brocard, 3e au général. Une victoire générale obtenue devant Markus Leibundgut et particulièrement émouvante puisque Kay mène deux chevaux du regretté Michel Gerber, à la mémoire duquel l’épreuve à 4 était dédiée. Cyril Maret a du reste rappelé au micro que sa passion et celle de son père ne seraient peut-être pas nées sans Michel Gerber, qui avait mis Patrick Maret à l’attelage voici trente ans.

A 1 cheval, domination d’Eric Renaud, en tête au dressage, au marathon et à la maniabilité, même si Michaël Barbey est remonté à la 2e place, devant Frédéric Erard et Charlotte Vogel, à 2 poneys, succès de Christoph König devant Lea Schmidlin et Marjorie Magnin (Sandra Chardonnens 5e), à 1 poney, victoire de Melanie Miesch, mais nous reviendrons en détails sur tout cela dans le prochain Cavalier Romand!

A. P.


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier