© FEI © FEI

La FEI s’aligne concernant les athlètes et les manifestations russes et biélorusses

Par voie de communiqué, la Fédération équestre internationale (FEI) a annoncé hier l’interdiction de toute manifestation internationale en Russie et en Biélorussie. Tous les athlètes, chevaux et officiels de ces deux pays sont par ailleurs interdits de participation aux évènements internationaux. Cette interdiction entre en vigueur ce dimanche 6 mars à partir de minuit. La FEI a également interdit avec effet immédiat d’afficher les drapeaux et de jouer les hymnes russes et biélorusses. « Il est regrettable que la FEI ait dû prendre des mesures aussi sévères, mais nous devons assurer la sécurité, l'intégrité et l'équité des compétitions FEI en ces temps difficiles. Nous espérons sincèrement qu'une solution pacifique pourra être trouvée dans les plus brefs délais » a déclaré le président de la FEI, Ingmar De Vos.

Ainsi, la FEI, qui condamne ouvertement l’invasion de l’Ukraine par les forces russes, s’aligne sur les recommandations du CIO (Comité international olympique) et sur la plupart – mais pas toutes ! – des autres associations faitières du sport international. De surcroît, les propriétaires de chevaux sont aussi mis sur liste rouge: leurs montures ne peuvent concourrir! En outre, un fond de solidarité d’1 million de francs suisses a été alloué en soutien à la communauté équestre ukrainienne. 

Notons enfin que par le biais d’une lettre de son président Theo Ploegmakers, la Fédération européenne (EEF) a également affiché son soutien à la fédération ukrainienne. Comm. et E.O. 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier