Janika Sprunger et Bacardi Janika Sprunger et Bacardi ont réalisé un beau double sans-faute dans la Coupe des Nations de Rome.

CSIO de Rome : l’Italie garde « sa Coupe », la Suisse 2e avec les Etats-Unis : trionfo !

Les Italiens ont remporté la Coupe des Nations de Rome pour la seconde année consécutive. Les Suisses, emmenés par une super Janika Sprunger, et les Américains, 2es ex aequo, à une faute d’un barrage.

L’an passé, les Italiens avaient triomphé ici Place de Sienne après une très longue attente de… 32 ans et la joie était à son comble. Et cette Coupe des Nations, ils étaient bien décidés à la défendre victorieusement cet après-midi sous le soleil de la Ville Eternelle et sur une belle herbe revenue.
Et, malgré l’absence de plusieurs de leurs ténors (de Luca et Zorzi ont leur cheval de tête paraît-t-il inopérant…), et surtout la présence ici de grandes équipes, notamment des Etats-Unis avec trois de leurs quatre leaders, de la Suisse ou des Pays-Bas avec deux piliers, les Transalpins étaient des plus motivés. 
A égalité parfaite avec les Américains et les Suisses à mi-épreuve, avec le score idéal de zéro points, les Italiens étaient portés par leur public. Et, à l’image de Bruno Chimirri, à qui il appartenait de conclure, ils ont tenu. 

La Suisse est la plus homogène

Les Helvètes étaient tout déçus de laisser les honneurs à des Italiens en fête, acclamés par le public après le morceau de bravoure de Chimirri, mais ils peuvent être fiers, car ils ménageaient certains couples et des chevaux en vue du CSIO de St-Gall. Le quatuor d’Andy Kistler s’est montré brillant et le plus homogène, ne bouclant aucun de ses huit parcours avec plus d’une barre, là où les Italiens ont pu effacer l’élimination de Gaudiano sur chute et les Américains biffer deux fois 8 pts. 
Janika Sprunger a signé un superbe double sans-faute avec Bacardi VDL, Niklaus Rutschi (Cardano CH) et Arthur da Silva (Inonstop vt Voorhof) peuvent se réjouir de leur tours (0 + 4 chacun). Quant à Steve Guerdat, il s’en est fallu d’un pied dans l’eau d’Alamo, impérial sur les barres, qu’il ne vienne provoquer les héros du jour dans un duel final.
A noter que le matin, Niklaus Rutschi était bon 4e d’une 150 cm avec Carassina CH et Janika Spunger 9e avec Charlie Boy. Emilio Bicocchi avait gagné les deux épreuves matinales : viva Italia !
Dans la Coupe, les Américains alignaient McLain Ward, impérial avec HH Azur, Beezie Madden et Laura Kraut, mais ils se contentent donc de partager la 2e place avec la Suisse.

La scoumoune des Français

Le parcours difficile, technique et très subtilement placé par Uliano Vezzani aura offert du grand sport. L’Allemagne, la Suède et le Canada ont partagé la 4e place avec 12 pts et la France, 8e seulement après la première manche, aurait pu prétendre rejoindre ce groupe en cas de nouveau sans-faute de Roger-Yves Bost. En effet, Simon Delestre et la jeune championne de France Alexandra Paillot, sans faute, s’étaient rachetés et on pouvait penser que Bosty rééditerait sa « perf ». 
Hélas, Sangria du Coty s’était tapée en 1ère manche et cet hématome incita Philippe Guerdat à retirer la jument. Un coup d’autant plus dur que Kevin Staut avait lui été éliminé avec Equador vant Roosakker (4 + él). La France, 9e, est un peu maudite ces temps-ci. Mais la route est longue d’ici aux Jeux mondiaux de Tryon… Les Italiens, eux, sont gonflés à bloc et donnent déjà rendez-vous à tous en septembre aux Etats-Unis !
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier