Julien Epaillard Lyon PSV Jean Morel Julien Epaillard a gagné les quatre grosses épreuves d'Equita Lyon, les deux principales avec Caracole de la Roque! Inouï! Photo PSV Jean Morel

Equita Lyon : quatre sur quatre pour Julien Epaillard. Et deux sur deux pour Boyd Exell !

Julien Epaillard caracole en tête avec sa phénoménale Caracole de la Roque ! Une seconde d’avance sur le Brésilien Modolo Zanotelli ! Et le meneur australien gagne sa première étape de Coupe du monde

Si Equita Lyon rimait avec Martin Fuchs depuis 2018, cette année c’est un véritable festival de Julien Epaillard. Quatre grosses épreuves, quatre victoires pour le Normand, du jamais vu ! Deux, dont les Equita Masters by Hermès samedi soir, avec Donatello d’Auge, deux, le Grand Prix Longines vendredi soir et l’étape Coupe du monde ce dimanche avec Caracole de la Roque !

Beaucoup de sang et un respect des barres incroyable, cette agile jument de 10 ans (par Zandor Z et par Kannan) a encore fait merveille cet après-midi. Julien Epaillard a pris moins de risques au barrage que vendredi, sachant sans doute qu’il n’y avait pas d’adversaire assez rapide. A l’arrivée, près d’une seconde d’avance sur Marlon Modolo Zanotelli, 2e avec VDL Edgar M. Et plus de trois secondes sur le Néerlandais Jur Vrieling, 3e avec très puissant gris Long John Silver.

Joli retour de Pénélope Leprévost, carrément absente ici l’an passé et 4e avec Bingo del Tondou. Andreas Schou élégant 5e, Wilma Hellström, surprenante 6e et dernière barragiste, à l’issue d’un initial très technique et délicat proposé par l’excellent Grégory Bodo.

4 pts à l’entrée du triple pour Martin Fuchs et Conner Jei, 10es, 4 pts sur l’avant-dernier pour Steve Guerdat, bien malchanceux ces temps-ci (une série de 4 pts !) et Venard de Cerisy. Pius Schwizer ne s’était pas qualifié vendredi. Absent, Bryan Balsiger reste 2e  au général, derrière Viktoria Gulliksen, avec 22 pts.

Attelage : Jérôme Voutaz 5e, mais... 4e !

Premier samedi, premier dimanche et lors de ses deux passages, malgré une boule à l’initial : Boyd Exell a encore été sacré roi à Lyon, battant de cinq secondes le Néerlandais Ijsbrand Chardon. Autre Batave, Koos de Ronde est 3e, le Belge Dries Degrieck 4e et Jérôme Voutaz, 4e samedi, 5e (sur 7). Ses deux fautes l’ont empêché de battre de Ronde au temps pour participer au barrage. Mais comme Boyd Exell était là au bénéfice d’une wild-card, le Valaisan prend les points du 4e pour la Coupe du monde et garde ses chances pour la finale de Bordeaux. 

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier