Mondiaux de Tryon,voltige,Lütisburg Lütisburg a décoché une seconde médaille d'argent aux Mondiaux de Tryon

Voltige aux Mondiaux de Tryon : de l’argent à nouveau pour les petites Suissesses, l’or étant une fois encore pour les Allemands

Magistralement longé, coaché et motivé par Monika Winkler-Bischofberger, Lütisburg a décroché l’argent. De la joie, de la déception et beaucoup de larmes. C’est que certaines arrêtent la compétition…

Trois finales de voltige se déroulaient ce samedi dans le grand manège de Tryon, enfin un peu mieux rempli. Les Suisses sont passés par tous les états d’âme, mais, au bout, il y a tout de même une seconde médaille d’argent en cinq jours, grâce au groupe de Lütisburg.

Avant et après la cérémonie de médailles, les Suissesses étaient plutôt en larmes, tristes d’avoir laissé échapper un titre dont elles rêvaient depuis des années, mais elles finiront par réaliser que vice-championnes, qui plus est deux fois - elles concouraient dans le nouveau Prix des Nations -, c’est déjà top ! L’émotion et la tristesse étaient sans doute décuplées par le fait que certaines vont arrêter là la compétition. Monica Winkler-Bischofberger, que nous avons interviewée pour nos réseaux sociaux, les consolera.

Avec un entraîneur suisse…

Et même si Allemands et Suisses se tenaient de très près depuis quatre jours, ce samedi, il n’y avait pas photo. Une grande impression de sûreté chez les Allemands, précis et athlétiques (ils ont deux hommes pour les porter), beaucoup de finesse et de légèreté, mais un ou deux couacs, chez les six Suissesses. 9,104 pour les uns, 8,491 pour les autres (3es seulement du libre final, derrière les Autrichiens), 8,638 contre 8,433 sur l’ensemble de la semaine. A noter que les Allemands de Cologne-Dünwald sont longés et coachés par le Suisse Patric Looser, champion du monde en 2010. L’Autriche (8,198) est 3e, les Etats-Unis (8,0) 4es, l’Italie (7,986) 5e.

Nadja Büttiker bonne 5e

En voltige individuelle, chez les femmes, c’est la favorite, l’Allemande Kristina Boe (30 ans), qui a remporté l’or sur Don de la Mar, longé par Winnie Schlüter, avec 8,388, devant sa coéquipière Janika Derks (8,370) et l’Autrichienne Lisa Wild (8,363). Une autre Allemande Sarah Kay se contente de la 4e place, même si elle a gagné le programme libre d’aujourd’hui. Les 4 premières se retrouvent dans un mouchoir de poche puisqu’après les 4 tests, seul 0,085 pts les séparent.

4e avant ce dernier test, la Suissesse Nadja Büttiker pouvait espérer un podium, mais elle se classe 5e avec 8, 253. « Cela n’a pas fonctionné comme prévu avec Acardi van de Kapel » (à la longe de Monika Winkler-Bischofberger, a –t-elle constaté, un peu déçue, avant de se remotiver pour la finale des groupes avec le team de Lütisburg.

Les autres Suissesses, Marina Mohar (7,961) et Ilona Hannich (7,940), en progrès tout au long de la compétition, se classent respectivement aux 8 et 9e rangs. Elles pouvaient être satisfaites d’être arrivées en finale et de faire partie du Top 10.

Dans la finale individuelle messieurs, beaucoup d’émotion pour le Français Lambert Leclezio (21 ans), qui concourait pour l’Ile Maurice en 2014 à Caen et décroche la médaille d’or sur Poivre Vert, à la longe de François Athimon, avec un score total de 8,744. Il précède deux Allemands, Jannik Heiland (8,606), en argent et en larmes aussi, et Thomas Brüsewitz (8,533), en bronze. Lukas Heppler se classe 7e, même s’il a fait de bons libres. Sa chute en imposé aura coûté cher.

Nathalie Poudret


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir la panier