CSIO de St-Gall,Coupe des Nations,France,Suisse 3e La France gagne pour la deuxième année consécutive la Coupe des Nations de St-Gall, après barrage face à l'Italie et à la Suisse

CSIO de St-Gall : la France garde « sa » Coupe des Nations, après un barrage face à l’Italie et à la Suisse

Guillaume Foutrier donne la victoire aux Tricolores avec Valdocco des Caps. Les Italiens, 2es, les Suisses, 3es, très déçus, mais très homogènes.

Abonnés au podium, mais plus jamais victorieux de « leur » Coupe des Nations depuis 2000 (à Lucerne), les Suisses ne voulaient rien d’autre que la victoire ce dimanche à St-Gall et la 3eplace, même après barrage, ne pouvait évidemment pas les satisfaire.

Paul Estermann, double sans-faute avec Lord Pepsi, et ses trois coéquipiers, Martin Fuchs (4 + 0), Niklaus Rutschi (4 + 0) et Steve Guerdat (0 + NP + 4 au barrage) ont tous sorti un sans faute au moins et se sont montrés fort homogènes, mais cela n’a pas suffi. Steve Guerdat a pris des risques au barrage, surtout à l’abord de la combinaison, et s’il a signé le meilleur chrono, Bianca a touché une barre : 3es ! Seule consolation, Andy Kistler tient son équipe pour les Européens. Reste à la renforcer !

La France, victorieuse avec une équipe surprenante l’an passé, sous la houlette de Philippe Guerdat, a gagné cette fois-ci avec des cadors (Pénélope Leprévost et Nicolas Delmotte, double sans faute, et Kevin Staut), mais Thierry Pomel a su faire confiance à Guillaume Foutrier, le premier cavalier de Nino des Buissonnets, impeccable avec Valdocco des Caps, le préférant pour le barrage, ce qui s’est avéré un bon choix.

Une terrible chute

L’Italie, victorieuse en 2017, a failli rééditer l’exploit, il s’en est fallu de moins d’une demi-seconde concédée par Giulia Martinengo Marquet, mais l'impression générale était excellente.

Loin derrière ce trio de tête à 4 pts, la Grande-Bretagne, 4eavec 16 pts, et le Brésil, 5esuite à la terrible chute de Stephan de Freitas Barcha et Artois d’Avillon. Le cheval n’a rien, mais le cavalier est en examen à l’hôpital. Il s'est fracturé la clavicule gauche , mais sa bombe l’a protégé d’un vrai malheur. Et il a pu voyager lundi matin.

La Norvège, 6e, le Danemark, 7e, et l’Autriche, 8e, ne jouent pas dans la même catégorie.

Une victoire pour Edouard Schmitz

Le matin, Paul Estermann (Anaba Haize) et Martin Fuchs (The Sinner) étaient 2eet 3ede la 145 gagnée par le jeune Allemand Marcel Marschall (Fenia van Klapsheut). Et Edouard Schmitz a remporté la finale du Youngster Tour avec Kilcoltrim Blue. Martin Fuchs était 3eavec Leone Jei, Janika Sprunger 4eavec Little Magic d’Asschaut et Aurelia Loser 5eavec Blow up de Banuel. Pénélope Leprévost, double sans faute avec Vancouver de Lanlore, est la meilleure cavalière du CSIO, mais Steve Guerdat et Pius Schwizer, encore victorieux de la chasse Land Rover avec Balou Rubin R, n’étaient pas loin.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier