Podium du complet individuel Mondiaux de Tryon : le podium du complet individuel avec Rose Canter (GBR) en or, Padraig McCarthy (IRL) en argent et Ingrid Klimke (ALL) en bronze. (©Nathalie Poudret)

Complet : tout l’or du monde pour la Britannique Rosalind Canter et son équipe : all stars!

Parfaits au saut d’obstacles, Rosalind Canter et Allstar B triomphent sur toute la ligne. L’Irlandais Padraig McCarthy, qui fut plusieurs fois basé en Suisse, deux fois en argent, Ingrid Klimke 3e pour une faute sur le dernier !

Tout s’est joué sur l’ultime obstacle du saut, le no… 13, un oxer qu’Ingrid Klimke et SAP Hale Bob OLD ont renversé : 3es ! Souvent en or par équipe (deux fois aux JO, deux fois aux JEM), mais souvent maudite en championnat sur le plan individuel (sauf l’an passé aux Européens !), l’Allemande a donc fait la barre qu’il ne fallait pas, après en avoir tutoyé une ou deux…

Tout l’or du monde revient donc aux Britanniques et à leur épatante leader, Rosalind Canter, impressionnante avec le bien nommé étalon KWPN de 13 ans Allstar B. Un tour coulant, fluide, pas une seule barre effleurée, la grande classe. A 32 ans, la no 3 mondiale (bientôt no 1 ?), obtient la consécration. Elle faisait déjà partie de l’équipe en or aux Européens 2017 à Strzegom (5e indiv.), mais là, c’est le doublé !

Maudit lors de ses deux premiers championnats (éliminé aux JO de Rio et aux Européens 2017), mais avec un autre cheval, l’Irlandais Padraig McCarthy décroche deux médailles d’argent avec Mr Chunky. Et avec brio. Longtemps en Suisse, chez les Hauri,puis chez Jürg Notz et chez Niall Talbot, et aussi étudiant à Berne, Padraig (41 ans) montait alors en saut. Il ne s’est mis au complet qu’en 2013, mais brille depuis deux ou trois ans avec ce Mr Chunky. Voilà qui pourrait donner des idées…

Dans un mouchoir de poche…

Ingrid Klimke doit donc se consoler avec le bronze, mais c’est déjà ça, car l’Allemande était talonnée par Andrew Hoy, parfait ce lundi et 4e, la petite Irlandaise Sarah Ennis, Thibaut Valette, Astier Nicolas et Tim Price, qui ont hélas aussi tous fait une barre au saut. Astier Nicolas a effleuré l’entrée du triple et c’est d’autant plus dur pour lui qu’il n’était pas dans l’équipe tricolore, 3e.

Grande-Bretagne, Irlande et France sur le podium, le Japon épatant 4e (gare à cette équipe aux JO de Tokyo !). L’Allemagne, 5e, l’Australie, 6e, et la Nouvelle-Zélande, 7e, se qualifient pour les JO, le Japon, pays hôte, ne comptant pas. La Suède a dégringolé de la 7e à la 9e place (derrière les USA) suite aux… 28 pts du pauvre Ludwig Svennerstal et c’est une mauvaise nouvelle pour la Suisse, car la Suède se battra pour les deux places restantes aux Européens de Luhmühlen 2019.

16e, mais avec la plus jeune équipe

Robin Godel était très satisfait de son parcours à 4 pts (sur le vertical sur bidet no 8) et de sa semaine ici avec Grandeur de Lully CH. Le jeune Fribourgeois conserve sa 60e place. Deux fautes pour Patrizia Attinger et Hilton P, 65es au final. Contente, la Zurichoise va mettre son cheval au repos et se consacrer à ses examens d’avocate. Felix Vogg a fait un joli tour à 7 pts (une barre et du temps), voulant avant tout soigner la manière avec Colero. Il se pourrait qu’il reste ici aux States jusqu’à l’an prochain…

On aura(it) pourtant besoin de lui aux Européens 2019 pour tenter d’empocher une des deux très hypothétiques places pour Tokyo. Interviews sur l’avenir avec cette jeune équipe et leur chef, Dominik Burger, déjà satisfait de finir (même 16e !) - cela n’était plus arrivé aux JEM depuis Rome 1998 - dans notre numéro « Spécial Mondiaux ».

Alban Poudret

Complet: le podium par équipe Tryon 2018: Grande Bretagne-Irland-France: le podium du complet par équipe (©Nathalie Poudret)


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier