L'envie de monter aux JO de Tokyo provoquait irrégularités et dérives. De l'ordre a été mis. L'envie de monter aux JO de Tokyo provoquait irrégularités et dérives. De l'ordre a été mis.

La FEI met de l’ordre dans les qualifications olympiques suite à des épreuves de saut rankings contestables. Et le Qatar cède sa place au Maroc

Il y a bien eu des irrégularités lors des (trop) nombreux CSI 2* de Villeneuve-Loubet et de Damas. Mathilda Karlsson cède sa place aux JO et les rankings ont été revus. Enfin, le Qatar est écarté à cause des deux cas de cannabis.

Depuis le début de l’année, l’excellent site worldofshowjumping, relayé par d’autres, et l’IJRC, le Club des cavaliers internationaux de saut d’obstacles, s’insurgeaient contre des qualifications olympiques artificiellement obtenues lors de concours-bidons, organisés à répétition (jusqu’à plus de quinze jours par mois !) et réservés à une poignée de cavaliers. Un parcours avec un score lourd donnait encore beaucoup de points rankings, avec 5 à 9 concurrents en lice et des points rankings pour… 16 !

Après un mois d’enquête, la Fédération équestre internationale (FEI) a donné raison à ces critiques dans un communiqué publié hier soir. En substance, on avait illicitement rajouté deux épreuves rankings par week-end lors des trois CSI de fin d’année (et des six CSI de janvier !) organisés à Villeneuve-Loubet, où la Sri-lankaise Mathilda Karlsson avait obtenu son ticket olympique et les rares cavaliers en lice là et en janvier avaient grimpé au classement mondial. C’est Kenneth Cheng de Hongkong qui se place ainsi devant elle pour Tokyo. 

La FEI a annulé une épreuve trop dotée lors de trois CSI 2* organisés l’automne passé à Damas, mais elle ne prend pas position dans son communiqué sur la multiplication des épreuves disputées fin 2019 dans la capitale syrienne (une vingtaine de jours en décembre !). Une seule épreuve par CSI 2* a été biffée. La Syrie et la Jordanie gardent donc une place pour Tokyo.

Enfin le Qatar est bien suspendu de façon provisoire, suite aux traces de cannabis trouvées chez deux de leurs cavaliers, le Cheikh Al Tani et Bassem Mohammed, lors de du CSIO de Rabat, qualificatif pour les JO. Le Maroc prend ainsi la place du Qatar.

Nous revenons sur tout cela dans Le Cavalier Romand de mars, qui part sous presse (on a attendu les décisions de la FEI pour boucler !) et sera à votre disposition en milieu de semaine prochaine, avec un dossier et des interviews de Kevin Staut, président de l’IJRC, et de Steve Guerdat, No 1 mondial. L’IJRC, alertée aussi par des observateurs attentifs, a eu raison de se battre, worldofshowjumping a mené une enquête utile, et la FEI semble avoir pris les mesures adéquates.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

Championnats d'Europe de dressage U25/JC/J/Ch.
Budapest (HON)

CCIO 4*/3* Le Pin au Haras
FRA

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier